Imprimer        Partager sur : facebook   twitter   google   myspace  

Actualité de la Guinée-Bissau

Guine-Bissau: pnurie de carburant dans la capitale
28/12/2007 : BISSAU - La capitale bissau-guinenne est depuis une semaine confronte une pnurie de carburant durement ressentie par les automobilistes, ont indiqu l'AFP plusieurs sources jointes vendredi par l'AFP. De longues files de voitures taient observes vendredi devant les quatre stations-service de Bissau, ont rapport des tmoins selon lesquels la situation dure depuis le 22 dcembre. "Nous avons vendu plus de 5.000 litres de carburant en une heure le jour de Nol. Aujourd'hui, nous n'avons pas une seule goutte", a affirm l'AFP un responsable de Petromar, une des plus grandes entreprises locales de distribution de carburant. "Il n'y a qu'une petite quantit (de carburant) rserve l'arme ou pour des cas d'urgence", a indiqu un grant de station qui a requis l'anonymat. Albertino Gomes, un chauffeur de taxi, estime que cette pnurie provoque "des moments trs durs en cette priode de fin d'anne". Pour le prsident de l'Association des importateurs de carburant (Agecom), Mama Saliu Lamba, la pnurie s'explique par la faible capacit de stockage de carburant de la Guine-Bissau, un pays ouest-africain en dveloppement souvent confront une instabilit politique. "La crise peut prendre plusieurs semaines si cette situation n'est pas rsolue", a-t-il averti. Le gouvernement bissau-guinen a estim vendredi que la situation tait "passagre. Il n'y a aucune raison de s'alarmer. Des mesures sont en cours pour rsoudre la crise", a dit le ministre porte-parole du gouvernement, Pedro Da Costa. Cette crise constitue une aubaine pour des spculateurs, des vendeurs clandestins installs autour des stations-service qui proposent le litre au double de son prix habituel. "J'ai un stock d'une centaine de litres parce que les pnuries sont monnaie courante ici. Je vends le litre de super 1500 CFA (2,2 euros) et le gasoil 1000 CFA (1,5 euro)", a indiqu Julio, un vendeur la sauvette. La Guine-Bissau, qui importe son carburant via le Sngal voisin, est souvent confront des pnuries de carburant. (AFP / 28 dcembre 2007 18h20) (AFP)
>>>Cliquez ici pour lire la suite

Guine-Bissau: pnurie de carburant dans la capitale
28/12/2007 : BISSAU - La capitale bissau-guinenne est depuis une semaine confronte une pnurie de carburant durement ressentie par les automobilistes, ont indiqu l'AFP plusieurs sources jointes vendredi par l'AFP. De longues files de voitures taient observes vendredi devant les quatre stations-service de Bissau, ont rapport des tmoins selon lesquels la situation dure depuis le 22 dcembre. "Nous avons vendu plus de 5.000 litres de carburant en une heure le jour de Nol. Aujourd'hui, nous n'avons pas une seule goutte", a affirm l'AFP un responsable de Petromar, une des plus grandes entreprises locales de distribution de carburant. "Il n'y a qu'une petite quantit (de carburant) rserve l'arme ou pour des cas d'urgence", a indiqu un grant de station qui a requis l'anonymat. Albertino Gomes, un chauffeur de taxi, estime que cette pnurie provoque "des moments trs durs en cette priode de fin d'anne". Pour le prsident de l'Association des importateurs de carburant (Agecom), Mama Saliu Lamba, la pnurie s'explique par la faible capacit de stockage de carburant de la Guine-Bissau, un pays ouest-africain en dveloppement souvent confront une instabilit politique. "La crise peut prendre plusieurs semaines si cette situation n'est pas rsolue", a-t-il averti. Le gouvernement bissau-guinen a estim vendredi que la situation tait "passagre. Il n'y a aucune raison de s'alarmer. Des mesures sont en cours pour rsoudre la crise", a dit le ministre porte-parole du gouvernement, Pedro Da Costa. Cette crise constitue une aubaine pour des spculateurs, des vendeurs clandestins installs autour des stations-service qui proposent le litre au double de son prix habituel. "J'ai un stock d'une centaine de litres parce que les pnuries sont monnaie courante ici. Je vends le litre de super 1500 CFA (2,2 euros) et le gasoil 1000 CFA (1,5 euro)", a indiqu Julio, un vendeur la sauvette. La Guine-Bissau, qui importe son carburant via le Sngal voisin, est souvent confront des pnuries de carburant. (AFP / 28 dcembre 2007 18h20) (AFP)
>>>Cliquez ici pour lire la suite

Le prsident du Parlement annonce la fin de l'impumit
15/10/2007 : Tout individu impliqu dans des oprtations d'enrichissement illicite comme le blanchiment d'argent sale sera dsormais tran devant la justice quel que soit son rang, a dclar lundi le prsident de l'Assemble nationale populaire (Anp), Francisco Benante. Tout individu impliqu dans des activits d'enrichissement illicite comme le blanchimment d'argent sale ne pourra plus bnficier d'une immunit, quel que soit son rang. La loi bissau-guinnne ne protge pas les auteurs de crimes conomiques, a-t-il martel devant la presse. Cette sortie du prsident de l'Anp fait suite aux rcentes dclarations de certains responsables de la police judiciaire qui dploraient que la loi bissau-guinenne ne permette pas de poursuivre des hautes personnalits impliques dans des affaires douteuses notamment l'enrichissement illicite ou le blanchiment d'argent sale. La justice bissau-guinenne qui a dj entendu des ministres de l'ancien gouvernement du premier ministre Aristides Gomes n'a toujours pas pu auditionner les militaires impliqus dans une affaire de trafic de drogue. Ils avaient t interpells le 3 avril dernier non loin de Bissau en compagnie de deux Sud-amricains alors qu'ils transportaient 635 Kg de cocaine. L'ancien chef du gouvernement qui devait lui-mme tre entendu le 4 octobre dernier par un juge du tribunal rgional de Bissau dans le cadre de l'enqute sur la disparition des 674 Kg de cocaine pure qui tait garde dans les coffres du Trsor public n'a pas non plus fait le dplacement. Le Premier ministre, Martinho Cafa Cabi, fait de la luttte contre le trafic de drogue et le crime organis une de ses priorits comme le lui demandent les partenaires au dvelopment de la Guine-Bissau. Ces derniers exigent dsormais des actes concrets et non de simples discours pour montrer sa volont lutter contre ce flau qui menace la paix et la stabilit nationale. (APANEWS)

Visite du prsident de l`Assemble nationale Bafata
15/10/2007 : Le prsident de l`Assemble nationale, Roberto de Almeida a, en compagnie d`autres dputs du Forum des Parlements de Langue Portugaise (FPLP), a visit dimanche la ville de Bafat, d`o est originaire Amlcar Lopes Cabral, fondateur du Parti Africain pour l`Indpendance de la Guine et du Cap-vert (PAIGC). La visite s`est situe dans le cadre du programme des activits du VIme Forum des Parlements de Langue Portugaise, ouvert samedi dans la capitale bissau-guinenne. A Bafat, Roberto de Almeida a dpos une gerbe de fleurs au pied du monument rig en mmoire d`Amlcar Cabral, et a visit la maison o est n le leader du PAIGC, avant de signer le livre d`or ouvert aux visiteurs. Les travaux du VIme FPLP s`achve ce lundi, par la prsentation et approbation des rsolutions finales, le discours du prsident de l`Assemble nationale Populaire de la Guine-Bissau, Francisco Benante, suivi d`une confrence de presse. Samedi, le prsident du Parlement angolais a procd l`ouverture solennelle du forum, en tant que prsident sortant du FPLP, et a prsent le rapport d`activits ralises aprs le Vme forum, tenu l`anne passe Luanda. Dans la soire, il a prsent aux participants la situation poltique, sociale et conomique de l`Angola, et relev les efforts en cours pour la consolidation de la paix, la rconciliation nationale et la reconstruction du pays. D`autre part, il a dclar que la consolidation de la paix et la rconciliation effective et durable de tout le peuple passent par le rtablissement de la normalit constitutionnelle, ce qui prssupose la ralisation des lections gnrales et libres, qui garantissent au peuple l`exercice de son droit de renouveler les organes de direction du pays. Pour le prsident du Parlement angolais, le Gouvernement a ralis du 15 juin 2006 au 15 septembre de cette anne, avec des rsutats satisfaisants, le processus de registre lectoral qui a abouti l`enrlement de 8 millions 39.000 citoyens avec la capacit lectorale. Il a soulign que ce chiffre pourra s`alterer l`anne prochaine, avec l`ouverture d`une priode complmentaire de registre lectoral, destine aux citoyens qui compltent 18 ans d`ge en 2008, anne o pourra se tenir les lections au pays. De Almeida a rappel que les prparatifs des lections en Angola exigent une attention particulire, notamment la rhabilitation des infrastrutures dtrutes, la rinstallation et rorganisation de l`administration publique. Il convient galement de garantir la fourniture des services de base essentiels et runir les conditions pour le registre lectoral de tous ces citoyens angolais gs de plus de dix-huit ans. Le prsident de l`Assemble Nationale a mis en relief les efforts du Gouvernement tendant dynamiser le dveloppement durable comme la rduction de l`inflation, la stabilit de change, valorisation de la monnaie nationale, l`augmentation et diversification de la base produtctive, formation de cadres, l`investissement priv, ainsi que la cration de nouveaux emplois. Outre ceci, le Gouvernement angolais fournit des efforts pour agir davantage positivement en matire de droits de l`homme et de l`galit de la femme, comme le prouve l`approbation de divers traits et Conventions dans le cadre de la Communaut de Dveloppement de l`Afrique australe (SADC), de la Communaut des Pays de Langue Portugaise (CPLP), de l`Union Africaine (UA) et de l`Organisation des Nations Unies, a-t-il conclu. (Angola Press)

Fernando da Piedade Dias dos Santos Bissau
09/10/2007 : Le Premier ministre dAngola, Fernando da Piedade Dias dos Santos est arriv mardi Bissau pour une visite de trois jours qui sera marque par la signature de plusieurs accords, notamment dans le secteur minier, a-t-il annonc la presse. Depuis l'indpendance de la Guine-Bissau, proclame unilatralement en septembre 1973 mais officiellement reconnue en septembre 1974, c'est la premire visite d'un chef de gouvernement angolais dans le pays. "Cette visite a pour objectif de renforcer les liens de coopration existant depuis l'indpendance entre la Guine-Bissau et l'Angola", deux anciennes colonies portugaises, a dclar l'aroport le Premier ministre angolais, qui a t accueilli son arrive par son homologue bissau-guinen Martinho Ndafa Cabi. "Nous allons signer plusieurs accords sur l'exploitation des ressources naturelles, l'aviation civile et la scurit nationale", a ajout le responsable angolais, qui est accompagn de plusieurs ministres et de dizaines d'entrepreneurs. Durant son sjour, qui s'achve jeudi, il doit rencontrer le prsident bissau-guinen Joao Bernardo Vieira, puis se rendre Cacheu (nord-ouest) o sont arrivs les premiers colonisateurs portugais, ainsi qu' Bafata (centre) o est n Amical Cabral, un des plus illustres hros bissau-guinens de la guerre pour l'indpendance. Il doit galement aller Saltinho (sud), zone riche en bauxite o est envisage la construction d'un barrage hydro-lectrique, avant de visiter le port de Bissau et un centre de promotion de la noix de cajou, premire source de devises pour la Guine-Bissau (85% des recettes d'exportations du pays). De source officielle, les Angolais sont notamment intresss par l'exploitation de la bauxite Bo (est) et Saltinho, et seraient prts investir dans le commerce, la pche, le transport et les infrastructures en Guine-Bissau. (afriquecentrale.info)

Guine-Bissau: L'Association des consommateurs de Guine-Bissau a dnonc mardi une flambe "alarmante" des prix des denres de consommation courante, atteignant jusqu' 300% pour le lait en poudre depuis le dbut du mois d'octobre
09/10/2007 : L'Association des consommateurs de Guine-Bissau (Acobes) a dnonc mardi une flambe "alarmante" des prix des denres de consommation courante, atteignant jusqu' 300% pour le lait en poudre depuis le dbut du mois d'octobre. "Les prix des denres de premire ncessit ont augment de faon alarmante dans tous les marchs. C'est surtout palpable Bissau o parfois les produits ont atteint le double de leur prix", dclare l'Acobes dans un communiqu reu par l'AFP. Selon l'association, le sac de 50 kg de riz initialement vendu 12.500 FCFA cote dsormais 1.000 FCFA de plus (de 19 20,5 euros), tandis que le prix des 50 kg de farine a augment de 4.000 FCFA (de 12.500 FCFA 16.500 FCFA, de 19 25 euros, soit +6 euros). Le litre d'huile vgtale a augment de 250 FCFA, passant de 650 900 FCFA (de 1 euro 1,40 euro), et le kilo de sucre de 200 FCFA (de 300 500 FCFA, de 50 centimes d'euro 80 centimes d'euro). La plus forte hausse concerne le sac de lait en poudre de 25 kg, dont le prix passe de 24.000 72.000 FCFA (de 37 109 euros), soit +300%. Plusieurs habitants se sont plaints de hausses plus fortes encore pratiques sur les marchs, notamment pour le riz. L'Acobes se dsole que le gouvernement n'exerce aucun contrle sur les prix de certains produits dans ce pays o la majorit des habitants vit avec moins d'un euro par jour. "Le gouvernement est conscient de cette situation mais ne fait rien", a accus Bambo Sanha, secrtaire gnral de l'association consumriste. Des commerants interrogs par l'AFP ont justifi la flambe des prix par le poids des taxes sur les importations. "Les taxes sont excessivement leves. Si le gouvernement accepte de diminuer les taxes portuaires, par exemple, cela peut se rpercuter sur les prix des denres", a affirm Mamadu Djaquit Junior, un commerant grossiste de Bissau. (AFP)

Guine Bissau: L'ancien Premier ministre bissau-guinen Aristide Gomes doit tre entendu "dans les jours qui viennent" dans le cadre de l'enqute sur la disparition en septembre 2006 de 674 kilos de cocane saisis par la police
01/10/2007 : L'ancien Premier ministre bissau-guinen Aristide Gomes doit tre entendu "dans les jours qui viennent" dans le cadre de l'enqute sur la disparition en septembre 2006 de 674 kilos de cocane saisis par la police, a indiqu lundi l'AFP une source judiciaire. Plusieurs membres du gouvernement de M. Gomes (septembre 2005-avril 2007) ont dj t entendus dans le cadre de cette affaire, notamment les anciens ministres des Finances Victor Mandinga, et de la Justice Namoane Dias. La tenue de cette audition, prvue "dans les jours qui viennent" selon une source judiciaire, est toutefois suspendue au retour Bissau de M. Gomes, qui sjourne actuellement en France. En septembre 2006, 674 kilos de cocane avaient t saisis dans un quartier priphrique de Bissau par des agents de la police judiciaire. Selon une source de ce service de police, la drogue avait ensuite t transfre au Trsor public "pour des questions de scurit", mais n'a jamais t retrouve. Une commission interministrielle a lanc en mars une enqute pour faire la lumire sur cette disparition. M. Gomes avait affirm lors d'une intervention radio-tlvise en dbut d'anne que la drogue avait t "incinre" et que "les preuves (de cette incinration) existent". La Guine-Bissau, petit pays d'Afrique de l'ouest parmi les plus pauvres du monde, est devenu ces dernires annes un lieu de transit pour la cocane en provenance d'Amrique du sud et destination de l'Europe. (AFP)

Guine Bissau: Le gouvernement bissau-guinen et l'ONU ont sign des accords contre les trafics de drogue et d'enfants
31/07/2007 : La Guine-Bissau et l'ONU ont sign mardi Bissau deux conventions et un protocole d'accord portant sur la lutte contre les crimes organiss, notamment les trafics de drogue et d'enfants, a-t-on appris auprs du ministre bissau-guinen des Affaires trangres. Les trois documents ont t paraphs par la ministre bissau-guinenne des Affaires trangres en prsence de celle de la Justice, ainsi que par le reprsentant du secrtaire gnral de l'ONU en Guine-Bissau (Unogbis) et le chef du bureau rgional de l'ONU contre les drogues et le crime (ONUDC), a indiqu l'AFP une source au ministre. "Ces documents sont des instruments trs importants. Ils constituent un point de dpart pour lutter efficacement contre le narcotrafic et les crimes organiss", a dclar la ministre des Affaires trangres, Maria de Conceiao Nobre Cabral selon cette source. La premire convention vise surtout combattre plus efficacement les crimes organiss transnationaux, et la seconde prvenir, rprimer et punir le trafic de personnes, spcialement les femmes et les enfants. Quant au protocole d'accord, il porte sur la lutte contre la corruption. La mme source n'a pas fourni de dtail supplmentaire, mais elle a soulign que la convention relative au trafic des personnes concernait particulirement le trafic des "talibs" (les lves des coles coraniques) vers les pays voisins. En juin, au total 117 "talibs" bissau-guinens qui taient exploits au Sngal ont t rapatris et rendus leur famille, d'aprs l'Association des amis des enfants (Amic), une organisation locale. Le chef du bureau de l'ONUDC bas Dakar, Antonio Mazzitelli, arriv lundi Bissau, s'est flicit de la signature de ces accords. "Il existe une relle volont politique. La preuve, ce sont les conventions qui viennent d'tre signes. Il faut soutenir cette volont, surtout celle de tous ceux qui luttent contre le narcotrafic", a dclar M. Mazzitelli. Antonio Mazzitelli, qui doit quitter Bissau mercredi en fin de matine, a eu des entretiens avec diffrents responsables du pays, dont le prsident de l'Assemble nationale et la prsidente de la Cour suprme. (AFP)

Bissau: Le chef de l'Etat bissau-guinen a annonc mardi un couplage des lections lgislatives bissau-guinennes, initialement prvues en 2008, la prsidentielle programme en 2009, pour des raisons conomiques et financires
17/07/2007 : Le chef de l'Etat bissau-guinen Joao Bernardo Vieira a annonc mardi un couplage des lections lgislatives bissau-guinennes, initialement prvues en 2008, la prsidentielle programme en 2009, pour des raisons conomiques et financires. "Malgr les difficults conomiques, ce gouvernement est en train de faire un bon travail. Il a multipli des gestes qui ont apport la confiance et notre pays est en train de reconqurir la crdibilit interne et externe. Pour cela, nous allons prolonger son mandat d'un an. Ainsi nous organiserons un double scrutin (prsidentiel et lgislatif) en 2009", a dclar M. Vieira lors d'une runion Gabu (200 km de Bissau). Le chef de l'Etat bissau-guinen a justifi ce couplage, qui reporte d'un an les lgislatives initialement prvues en 2008, par les difficults conomiques et financires que traversent la Guine-Bissau. Par ailleurs, Al Hadji Malam Man, prsident de la Commission nationale lectorale (CNE), a dclar l'AFP que le contexte financier de la Guine-Bissau ne permet pas d'organiser des lections en mars 2008. Class 173e sur 177 pays en terme d'indice de dveloppement humain (IDH), la Guine-Bissau est dans le groupe des pays les plus pauvres de la plante. Ce pays, dont les fonctionnaires sont rests impays depuis au moins quatre mois, est en outre souvent confront des tensions politiques et militaires. Le prsident Vieira a t lu prsident de Guine-Bissau en juillet 2005, aprs avoir dirig ce pays d'une main de fer de 1980 1999, avant d'tre renvers l'issue d'une rbellion politico-militaire de onze mois. (AFP)

Guine Bissau: Le gouvernement bissau-guinen et le PNUD ont sign un programme quinquennal de plus de 55,33 milliards de francs CFA pour notamment la croissance et contre la pauvret en Guine-Bissau
11/07/2007 : Le gouvernement bissau-guinen et le Programme des Nations unies pour le dveloppement (PNUD) ont sign un programme quinquennal de plus de 116 millions de dollars pour notamment la croissance et contre la pauvret en Guine-Bissau, a-t-on appris mercredi auprs du PNUD. La signature de ce programme quinquennal, d'un montant de 116,2 millions de dollars, a eu lieu mardi entre le Premier ministre bissau-guinen, Martinho Dafa Cabi et le reprsentant du PUND Bissau, Michel Balima. "Ce programme qui s'tale de 2008 2012 est une rponse au processus de dveloppement de la Guin-Bissau", a soulign Michel Balima au cours de la crmonie de signature. Selon lui, ce programme a t conu en fonction des priorits nationales. Le PNUD "a montr de ce fait son engagement d'appuyer les projets du gouvernement d'amliorer le niveau de vie des populationS" bissau-guinennes, a dit M. Balima. Ce programme, labor par des experts des Nations unies, des reprsentants du gouvernement et de la socit civile bissau-guinens, a trois composantes: gouvernance, croissance et rduction de la pauvret, protection sociale et dveloppement humain. Sur les 116,2 millions de dollars ncessaires la mise en oeuvre de ce programme quinquennal, seulement 20,4%, quivalent plus de 23 millions de dollars, financs par la Banque mondiale, le Fonds montaire international (FMI) et l'Union europenne, sont disponibles, selon une source au PNUD. Le PNUD se charge de la gestion des fonds et doit appuyer les efforts du gouvernement bissau-guinen dans la mobilisation des quelque 80% restants. "Nous pensons que par ce biais, le gouvernement et le PNUD peuvent esprer que les objectifs du millnaire seront atteints chance", a dclar le Premier ministre bissau-guinen, Martinho Dafa Cabi. Class 173e sur 177 pays en terme d'indice de dveloppement humain (IDH), la Guine-Bissau est dans le groupe des pays les plus pauvres de la plante. (AFP)

Guine Bissau: La Banque mondiale a accord vendredi la Guine-Bissau un don de plus de 9,8 milliards de francs CFA pour la rhabilitation de ses infrastructures dans les domaines de l'eau, de l'nergie et de la voirie urbaine
15/06/2007 : La Banque mondiale a accord vendredi la Guine-Bissau un don de 20 millions de dollars pour la rhabilitation de ses infrastructures dans les domaines de l'eau, de l'nergie et de la voirie urbaine. La signature de l'accord sur ce projet multisectoriel a eu lieu Dakar entre le ministre bissau-guinen des Finances, Issufu Sanha et le directeur des oprations de la Banque mondiale dans la capitale sngalaise, Madani Tall. Cet accord "va permettre de rhabiliter un secteur important pour la relance conomique (de la Guine-Bissau). Nous allons nous employer rendre ce projet effectif afin que les Bissau-Guinens puissent trs rapidement retrouver l'lectricit", a dclar Madani Tall. Ce don de la BM marque une reprise effective de sa coopration avec Bissau. La Banque avait suspendu en 2006 la mise en oeuvre de ce projet d'infrastructures pour non-respect des rgles de transparence, aprs l'achat par les autorits bissau-guinennes d'une centrale lectrique d'un montant de 15 millions de dollars. Cette dcision avait entran le gel de toute aide de la BM ce pays. "La mise en oeuvre de ce projet va nous permettre de dvelopper et moderniser notre rseau lectrique, amliorer la comptitivit de nos entreprises et rduire les pertes d'nergie qui sont de l'ordre de 50%", a indiqu Issufu Sanha. Ce projet multisectoriel de rhabilitation des infrastructures est d'un cot global de 45 millions de dollars. Outre les 20 millions de dollars de la BM, 20 millions de dollars doivent tre financs par l'Union europenne (UE) et 5 millions de dollars par la Banque ouest africaine de dveloppement (BOAD), selon la direction de la BM Dakar. La rpartition des fonds entre les secteurs de l'nergie, de l'eau et des infrastructures n'a pas t prcise. Class 173e sur 176 en terme d'indice de dveloppement humain par les nations unies, la Guine-Bissau est l'un des pays les plus pauvres de la plante. (AFP)

Guine Bissau: Le Prsident Abdoulaye Wade a dclar mercredi, au cours d'une brve visite Bissau, qu'une dvaluation du franc CFA "n'est pas encore l'ordre du jour" mais qu'"en soi" elle "n'est pas une mauvaise chose si elle est bien prpare"
02/05/2007 : Le prsident sngalais, Abdoulaye Wade, a dclar mercredi l'AFP, au cours d'une brve visite Bissau, qu'une dvaluation du franc CFA "n'est pas encore l'ordre du jour" mais qu'"en soi" elle "n'est pas une mauvaise chose si elle est bien prpare". "La dvaluation (du FCFA) n'est pas encore l'ordre du jour. Notre monnaie est couverte 120%. C'est une monnaie assez solide. C'est peut tre la monnaie la mieux couverte au monde", a dit M. Wade l'issue de l'inauguration du sige Bissau de la Banque centrale des Etats de l'Afrique de l'ouest (BCEAO). Cette dclaration est faite alors que l'euro, monnaie de rfrence du franc CFA commun quatorze pays africains, a rcemment enregistr des records historiques face au yen et au dollar, largement due l'embellie conomique de la zone euro. L'euro est mont vendredi jusqu' 1,3682 dollar, son plus haut niveau jamais atteint depuis son premier jour de cotation en 1999 (AFP)

Guine Bissau: La liste du nouveau gouvernement de la Guine Bissau form le 17 avril 2007, dirig par le Premier ministre Martinha Ndafa Kabi
17/04/2007 : Le chef de l'Etat bissau-guinen, Nino Vieira, a form ce mardi un nouveau gouvernement constitu de 20 ministres et de 9 secrtaires d'Etat, a-t-on appris de sources en provenance de Bissau. Le Parti africain pour l'indpendance de la Guine et du Cap- Vert (PAIGC), tout comme le Parti de la rnovation sociale (PRS) ont obtenu la majorit des postes ministriels, avec huit dpartements chacun. Le nouveau gouvernement compte cinq femmes, la tte des Affaires trangres, la Sant, la Justice, la Culture et le dpartement des anciens combattants. Voici la composition de la nouvelle quipe gouvernementale : -- Premier ministre: Martinha Ndafa Kabi -- Ministre de la prsidence du Conseil des ministres, et des affaires parlementaires : Pedro da Costa -- Ministre de la Defense Nationale : Marciano Silva Barbeiro -- Ministre des Affaires Etrangres de la coopration Internationale et des communauts : Mme Maria da Concicao Nobre Cabral -- Ministre de l'Administration Interne : Baciro Dabo -- Ministre de la Justice : Mme Carmelita Barbosa Rodrigues Pires -- Ministre de la Rforme Administrative, de la Fonction Publique et du Travail : Pedro Morato Milaco -- Ministre de l'Economie et de l'Intgration Sous-Rgionale : Abubacar Demba Dahaba -- Ministre des Finances : Issuf Sanha -- Ministre de la Solidarit Sociale et de la Lutte contre la Pauvret : Alfredo Antonio da Silva -- Ministre de la Sant Publique : Eugnia Saldanha -- Ministre de l'Education et de l'Enseignement Suprieur : Brum Sitna Namone -- Ministre de la Culture, de la jeunesse et des sports : Adiato Djal Nandigna -- Ministre de l'Agriculture et du Dveloppement Rural : Daniel Suleimane Embalo -- Ministre des Pches : Daniel Gomes -- Ministre des Ressources Naturelles et de l'Environnement : Soares Sambu -- Ministre des Travaux Publics, de l'Urbanisme et de l'Habitat :Rui Araujo Gomes -- Ministre de l'Energie et de l'Industrie : Vinca mendes Naluack -- Ministre des Transports et des Communications : Jos Gaspar Gomes Fernandes -- Ministre du Commerce, du Tourisme et de l'artisanat : Herry Man -- Ministre des Anciens Combattants : Mme Isabel Buscardine. (XINHUA)

Guine-Bissau: Le nouveau Premier ministre Martinho Dafa Kabi a annonc la formation de son gouvernement compos de 29 membres avec seulement deux ministres du gouvernement sortant reconduits
17/04/2007 : Le Premier ministre bissau-guinen Martinho Dafa Kabi a annonc mardi Bissau la formation de son gouvernement, numriquement domin par les partis d'opposition, mais le prsident Joao Bernardo Vieira conserve plusieurs postes cls, selon un dcret prsidentiel transmis l'AFP. M. Vieira est parvenu faire nommer dans ce gouvernement de 29 membres, pourtant numriquement domin par l'opposition, des proches aux ministres des Affaires trangres, des Finances, de l'Intrieur et de la Justice. En revanche, les ministres-cls de la Dfense et des Ressources naturelles ont t confis Marciano Silva Barbeiro et Soares Sambu du Parti pour l'indpendance de la Guine-Bissau et du Cap-Vert (PAIGC, ex-parti unique). Le PAIGC et le Parti pour la rnovation sociale (PRS), deux partis l'origine de la crise institutionnelle qui secoue le pays depuis un mois, sont les plus reprsents dans ce gouvernement. Ils ont obtenu chacun onze portefeuilles ministriels et secrtariats d'Etat. Seuls deux ministres du gouvernement sortant ont t reconduits: Issuf Sanha, prcdemment ministre de l'Economie, qui devient ministre des Finances, et Joao Pedro Caetano de Barros qui conserve son poste de secrtaire d'Etat la Communication sociale. La crmonie d'investiture du nouveau gouvernement doit se drouler dans la soire de mardi, a indiqu une source protocolaire. Le PAIGC, le PRS et le Parti uni social-dmocrate (PUSD), majoritaires l'Assemble nationale, avaient vot le 19 mars une motion de censure contre le gouvernement d'Aristide Gomes auquel ils reprochaient notamment des contre-performances dans la gestion des fonds publics. Dix jours plus tard, M. Gomes avait annonc sa dmission et celle de son gouvernement, malgr les rticences de M. Vieira se sparer de son Premier ministre, dont il tait proche. Le prsident Vieira avait alors nomm le 9 avril Martinho Ndafa Kabi du PAIGC comme Premier ministre. M. Kabi avait occup entre 2004 et 2005 les fonctions de ministre de l'Energie puis de la Dfense. Aprs sa nomination, M. Kabi avait affirm vouloir "ouvrir le dialogue" afin de gouverner dans "le consensus". Il avait galement indiqu que ses priorits seraient de trouver une solution immdiate aux problmes (lis la baisse des cours mondiaux) dans le secteur de la noix de cajou (qui reprsente 85% des recettes d'exportation du pays) et de rgler les problmes d'arrirs de salaires des fonctionnaires. Depuis son lection en 2005 la tte de ce petit pays lusophone d'Afrique de l'ouest parmi les plus pauvres du monde, M. Vieira, prsident sans tiquette, peine rassembler une majorit l'Assemble nationale, ce qui provoque de nombreux remous politiques. (AFP)

Guine Bissau: Le prsident Joao Bernardo Vieira nomme un nouveau Premier ministre du nom de Martinho Ndafa Kabi suite au vote de la motion de censure conte le gouvernement sortant en mars dernier
10/04/2007 : Le prsident bissau-guinen Joao Bernardo Vieira a nomm lundi au poste de Premier ministre Martinho Ndafa Kabi, le candidat propos par des partis d'opposition qui avaient vot une motion de censure contre le gouvernement sortant le 19 mars, a rapport mardi la radio nationale. Cette nomination, effectue par dcret prsidentiel dont le texte a t lu mardi par les mdias d'Etat, met un terme un blocage n de la rticence affiche par le prsident Vieira remplacer l'ancien Premier ministre Aristide Gomes, dont il est proche. M. Gomes avait annonc le 29 mars avoir prsent sa dmission et celle de son gouvernement aprs le vote, dix jours plus tt, d'une motion de censure contre son gouvernement. Cette motion avait t vote par 54 des 100 dputs de l'Assemble nationale. Ag de 48 ans, son successeur Martinho Ndafa Kabi est membre du Parti pour l'indpendance de la Guine-Bissau et du Cap-Vert (PAIGC, opposition, ex-parti unique). Il a occup entre 2004 et 2005 les fonctions de ministre de l'Energie puis de la Dfense. Aucune information de source officielle n'a pu tre obtenue propos de la date de la formation du nouveau gouvernement. Le nouveau cabinet doit comprendre 29 membres, selon un accord conclu entre le PAIGC, le Parti de la rnovation sociale (PRS, de l'ex-prsident Kumba Yala) et le Parti uni social-dmocrate (PUSD, de l'ex-Premier ministre Francisco Fadul), majoritaires l'Assemble. Ces partis, l'initiative de la motion de censure vote contre le gouvernement sortant, avaient auparavant sign un accord pour la formation d'un "gouvernement de consensus" en lieu et place de celui de M. Gomes. Ils reprochaient au Premier ministre des contre-performances dans la gestion des fonds publics et son incapacit rsoudre la question des nombreux mois d'arrirs de salaire des fonctionnaires. Lundi, ces trois partis avaient indiqu avoir rejet la reconduction annonce de M. Gomes. Le chef de l'Etat bissau-guinen avait fait part vendredi de son opposition dissoudre le gouvernement et nommer un nouveau Premier ministre. "Les arguments des leaders des trois grandes formations politiques de l'opposition pour la nomination d'un Premier ministre ne m'ont pas convaincu. Il n'y a aucune raison valable pour dissoudre le gouvernement et nommer un nouveau Premier ministre", avait-il dit. Depuis son lection en 2005 la tte de ce petit pays lusophone d'Afrique de l'ouest parmi les plus pauvres du monde, M. Vieira, prsident sans tiquette, peine rassembler une majorit l'Assemble nationale, ce qui provoque de nombreux remous politiques. (AFP)

Guine Bissau: L'opposition dit avoir rejet la reconduction du Premier ministre Aristide Gomes qui avait t renvers suite une motion de censure en mars dernier
09/04/2007 : Les trois principaux partis d'opposition bissau-guinens, l'origine en mars dernier d'une motion de censure qui a renvers le gouvernement du Premier ministre Aristide Gomes, ont dclar lundi avoir rejet sa reconduction annonce par le prsident Joao Bernardo Vieira. "Le prsident de la Rpublique nous a propos un Premier ministre (Aristide Gomes) que nous avons rejet. Il a dit qu'il prendra sa propre dcision dans les jours qui viennent sans donner de prcision", a dit lundi la presse leur porte-parole, Braima Sori Djalo, aprs une rencontre avec M. Vieira. Vendredi, lors d'une rencontre avec des chefs coutumiers et religieux, le chef de l'Etat bissau-guinen avait fait part de son opposition la dissolution du gouvernement et la nomination d'un nouveau Premier ministre. "Les arguments des leaders des trois grandes formations politiques de l'opposition pour la nomination d'un Premier ministre ne m'ont pas convaincu. Il n'y a aucune raison valable pour dissoudre le gouvernement et nommer un nouveau Premier ministre", avait dit M. Vieira lors de cette rencontre. Le Parti pour l'indpendance de la Guine-Bissau et du Cap-Vert (PAIGC, ex-parti unique), le Parti de la rnovation sociale (PRS, de l'ex-prsident Kumba Yala) et le Parti uni social-dmocrate (PUSD, de l'ex-Premier ministre Francisco Fadul) avaient introduit une motion de censure contre le gouvernement, qui a t adopte par l'Assemble nationale le 19 mars. Ils reprochent au Premier ministre des contre-performances dans la gestion des fonds publics et son incapacit rsoudre la question des nombreux mois d'arrirs de salaire des fonctionnaires de l'administration. Dix jours plus tard, Aristide Gomes avait lui-mme prsent sa dmission au prsident Vieira. Depuis lors, la Guine-Bissau, petit pays lusophone d'Afrique de l'ouest, est dans l'attente d'un dcret dissolvant le gouvernement et la nomination d'un nouveau Premier ministre. (AFP)

Guine-Bissau: le Premier ministre Aristide Gomes a prsent sa dmission et celle de son gouvernement aprs le vote d'une motion de censure contre son gouvernement
29/03/2007 : Le Premier ministre de Guine-Bissau Aristide Gomes a annonc jeudi avoir prsent sa dmission et celle de son gouvernement au chef de l'Etat Joao Bernardo Vieira, aprs le vote le 19 mars d'une motion de censure contre son gouvernement. "J'ai soumis au prsident de la Rpublique hier (mercredi) une lettre de dmission de mon gouvernement. Nous sommes dans l'attente de sa raction. Si le prsident me renouvelle sa confiance, je suis prt revenir" a dclar Aristide Gomes. La motion de censure avait t vote par 54 des 100 dputs de l'Assemble nationale de cette ancienne colonie portugaise d'Afrique de l'ouest, un des pays les plus pauvres au monde. Vingt-huit parlementaires avaient vot contre et 8 s'taient abstenus. Dix dputs n'taient pas prsents au moment du vote. Les dputs ayant vot le texte reprochent au Premier ministre les contre-performances de son quipe dans la gestion des fonds publics et son incapacit rsoudre la question des nombreux mois d'arrirs de salaire des fonctionnaires de l'administration publique. M. Gomes a reconnu, lors de sa confrence de presse, que la situation politique lui tait "trs dfavorable" et a accus le Parti de la rnovation sociale (PRS, opposition) de l'ancien prsident Kumba Yala (2000 2003) d'tre la base des tensions politiques actuelles. "C'est le PRS qui est l'instigateur de tous ces troubles dans le pays. Ils ont multipli la pression sur moi, surtout quand j'ai refus de limoger leurs membres qui sont dans mon gouvernement", a-t-il accus. "Ils sont alls plus loin en poussant les membres du Forum de convergence pour le dveloppement (FCD, coalition de trois partis d'opposition, reprsentant 55 dputs sur 100) me retirer leur confiance" a-t-il ajout. "Nous ne pouvons pas continuer soutenir un Premier ministre ferm au dialogue", a de son ct martel Braima Sori Djalo, le vice-prsident du PRS. "Non seulement son gouvernement ne fait rien, mais ils (les membres du gouvernement) dtournent tous les fonds mis leur disposition par la communaut financire internationale. Trop c'est trop, il faut qu'ils partent" a-t-il poursuivi. L'ex-prsident Kumba a quitt la Guine-Bissau aprs l'investiture de son successeur, le prsident Vieira, en septembre 2005. Il vit depuis cette date au Maroc. Le prsident Vieira, qui n'a pas encore ragi officiellement, a reu jeudi dans la matine les membres du Conseil d'Etat. Pour le constitutionnaliste Victor Vamain, le chef de l'Etat est contraint, selon la Constitution, de se sparer de son Premier ministre. "Il n'a aucun augument juridique pour justifier son (ventuel) refus. S'il le fait par abus de pouvoir, ce serait un attentat contre la Constitution", a-t-il assur. Aprs le vote de la motion de censure, le prsident bissau-guinen devait, selon la Constitution, signer un dcret portant dissolution du gouvernement dans les 72 heures au plus tard, ce qu'il n'a toujours pas t fait ce jour. Depuis son lection en 2005, M. Vieira peine rassembler une majorit l'Assemble nationale, ce qui provoque de nombreux remous politiques. (AFP)

Guine-Bissau: L'Union europenne a accord la Guine-Bissau un financement de plus de 3,9 milliards de francs CFA destins un programme de rforme de l'administration pour la priode 2008-2013 dans le cadre du 10e FED
20/03/2007 : L'Union europenne (UE) a accord la Guine-Bissau un financement de 6 millions d'euros destins un programme de rforme de l'administration, a annonc mardi la dlgation europenne Bissau. "La Guine-Bissau et l'Union europenne ont sign une convention de financement portant sur le Programme d'appui la rforme de l'administration publique (Parap) pour un montant total de 6 millions d'euros", dclare le dlgu de l'UE dans le pays, Franco Nulli, dans un communiqu. Selon le texte, ce financement, dont le type n'a pas t prcis, est accord pour la priode 2008-2013 dans le cadre du 10e Fonds europen de dveloppement (Fed), instrument principal de l'aide de l'UE la coopration au dveloppement aux Etats d'Afrique, des Carabes et du Pacifique (ACP). Le programme bnficiaire du montant doit permettre de "moderniser et professionnaliser les services publics", notamment rduisant "considrablement la masse salariale qui reprsente un fardeau trs lourd pour le budget de l'Etat", estime M. Nulli. Il doit aussi contribuer "donner une marge de manoeuvre en terme de conception et implantation des actions de dveloppement du gouvernement", ajoute-t-il. Outre l'UE, le Parap est "soutenu" par d'autres institutions et pays dont la Banque africaine de dveloppement (BAD), le Programme des Nations unies pour le dveloppement (Pnud), la Communaut conomique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cdao) et le Brsil. Selon des chiffres officiels, l'administration publique bissau-guinenne compte entre 12.000 et 13.000 agents, dont prs de 3.000 doivent tre mis la retraite dans le cadre de la rforme. Le mme programme envisage la rduction des effectifs des Forces armes et de scurit, estims officiellement 6.000 hommes. (AFP)

Guine Bissau: L'Assemble nationale a vot lundi une motion de censure l'encontre du gouvernement du Premier ministre Aristide Gomes, qui devrait tre dissout dans les 72 heures par le prsident Joao Bernardo Vieira
19/03/2007 : L'Assemble nationale de Guine-Bissau a vot lundi une motion de censure l'encontre du gouvernement du Premier ministre Aristide Gomes, qui devrait tre dissout dans les 72 heures par le prsident Joao Bernardo Vieira, a constat un journaliste de l'AFP Cinquante-quatre des 100 dputs de l'Assemble Nationale ont vot pour la motion de censure, 28 ont vot contre et 8 se sont abstenus. Dix dputs n'taient pas prsents au moment du vote. Selon la Constitution de cette ancienne colonie portugaise d'Afrique de l'Ouest, le prsident Vieira dispose dsormais de 72 heures pour signer un dcret portant dissolution du gouvernement. Les trois principaux partis politiques du pays avaient sign la semaine dernire un "accord pour la stabilit parlementaire et gouvernementale", qui prvoyait la destitution de l'actuel gouvernement et la formation d'un "gouvernement de consensus". "Le gouvernement n'a aucune lgitimit partir d'aujourd'hui", s'est rjoui Joao Sediba Sani, le prsident du groupe parlementaire du Parti pour l'Indpendance de la Guine-Bissau et du Cap-Vert (PAIGC, ex-parti unique), un des partis signataires de l'accord. Le premier secrtaire de l'Assemble nationale, Armando Procel, a toutefois dnonc des irrgularits lors du vote de la motion, et a indiqu que le gouvernement allait saisir la Cour Suprme. La motion de censure a t vote au terme de cinq heures de dbats houleux. Le rsultat a t salu par des cris de joie de dputs et de spectateurs. Le PAIGC, le Parti de la rnovation sociale (PRS) et le Parti uni social-dmocrate (PUSD), les trois partis l'origine de cette motion, regroupent 97 des 100 dputs de l'Assemble. Toutefois des dissidents au sein de ces trois formations soutiennent le gouvernement de M. Gomes. Aristide Gomes a t nomm Premier ministre le 2 novembre 2005 aprs le limogeage de son prdcesseur, Carlos Gomes Junior, prsident du PAIGC, la suite de profonds dsaccords avec le chef de l'Etat. Depuis son lection en 2005, M. Vieira, un dissident du PAIGC qui s'tait prsent la prsidentielle comme candidat indpendant, peine rassembler une majorit l'Assemble nationale, provoquant de nombreux remous politiques dans ce petit pays qui compte parmi les plus pauvres du monde. (AFP)

Bissau: L'oprateur historique franais, France Tlcom, a obtenu une troisime licence de tlphonie mobile en Guine Bissau via sa filiale sngalaise 43% Sonatel
15/03/2007 : France Tlcom a annonc jeudi l'acquisition de deux licences de tlphonie mobile, en Guine Bissau et en Guine, via sa filiale sngalaise 43% Sonatel, ce qui porte neuf le nombre de pays africains o le groupe franais est prsent. L'oprateur historique franais a obtenu une troisime licence de tlphonie mobile en Guine Bissau. Selon une source proche du dossier, le prix de cette licence est d'environ quatre millions d'euros. "Les oprations commerciales d'Orange Bissau, filiale nouvellement cre de Sonatel, dmarreront avant la fin du premier semestre 2007 dans ce pays", prcise le communiqu. En Guine, Sonatel a rachet la licence mobile anciennement dtenue par l'oprateur Spacetel, pour une dure de 15 ans renouvelable. Cette licence a t achete pour environ vingt millions d'euros, selon une source proche du dossier "A l'issue de cette opration, Orange Guine sera cre avec pour ambition de dbuter son activit commerciale avant la fin de l'anne", indique France Tlcom. "Ces deux acquisitions constituent une nouvelle avance dans le dploiement de la marque Orange en Afrique et l'international", estime l'oprateur, qui est dj prsent au Botswana, au Cameroun, en Cte d'Ivoire, en Guine Equatoriale, Madagascar, au Mali et au Sngal, avec "prs de 10 millions de clients sur cette partie du monde". France Tlcom, confront une forte concurrence dans ses marchs traditionnels, en Europe, mise de plus en plus sur les marchs mergents pour assurer sa croissance. (AFP)

Guine Bissau: La prsidence bissau-guinenne rejette la demande de dissolution du gouvernement faite la veille par les principaux partis politiques du pays
13/03/2007 : La prsidence de la Rpublique bissau-guinenne a indiqu mardi Bissau qu'il n'y avait "aucune raison valable" de donner suite la demande de dmission du gouvernement du Premier ministre Aristide Gomes faite la veille par les principaux partis politiques du pays. "Il n'y a aucune raison valable pour dissoudre le gouvernement", a dclar la presse Joao Cardoso, le directeur de cabinet du prsident Joao Bernardo Vieira, prcisant que "beaucoup d'accords avec les partenaires" du pays taient actuellement en cours de ngociation. "Dissoudre le gouvernement au moment o les bailleurs se penchent sur notre dossier serait une aventure", a-t-il poursuivi en faisant rfrence une confrence devant runir en avril au Portugal les autorits bissau-guinennes et les "partenaires europens et de la Cdao". Lundi, les trois principaux partis du pays, regroupant 97 des 100 dputs de l'Assemble nationale, ont sign un "accord pour la stabilit parlementaire et gouvernementale", destin mettre sur pied un "gouvernement de consensus" de 29 membres. "Si le prsident refuse de dissoudre le gouvernement, il sera tenu pour responsable des consquences qui adviendraient de cette crise", a prvenu le vice-prsident du Parti de la rnovation sociale (PRS), Braima Sori Djalo, sans donner plus de prcisions. Les partis concerns, le Parti pour l'Indpendance de la Guine-Bissau et du Cap-Vert (PAIGC, ex-parti unique), le PRS et le Parti uni social-dmocrate (PUSD), devraient dposer lundi une motion de censure l'encontre du gouvernement, a rapport une source parlementaire. "C'est la voie idale pour obtenir la dissolution du gouvernement en cas de refus du Prsident de le faire", a prcis Victor Vamain un juriste Bissau-Guinen. Aristide Gomes a t nomm Premier ministre le 2 novembre 2005 aprs le limogeage de son prdcesseur, Carlos Gomes Junior, prsident du PAIGC, la suite de profonds dsaccords entre le chef de l'Etat et son ex-Premier ministre. Depuis son lection en 2005, M. Vieira, un dissident du PAIGC qui s'tait prsent la prsidentielle comme candidat indpendant, peine rassembler une majorit l'Assemble nationale, provoquant de nombreux remous politiques dans ce petit pays d'Afrique de l'ouest parmi les plus pauvres du monde. (AFP)

Guine-Bissau: Trois grands partis bissau-guinens (PAIGC, PRS et PUSD), comptant au total 97 des 100 dputs de l'Assemble nationale, ont sign lundi un accord pour la formation d'un "gouvernement de consensus"
12/03/2007 : Trois grands partis bissau-guinens, comptant au total 97 des 100 dputs de l'Assemble nationale, ont sign lundi un accord pour la formation d'un "gouvernement de consensus", en remplacement de celui de l'actuel Premier ministre Artiste Gomes dont ils contestent l'autorit. Le Parti pour l'Indpendance de la Guine-Bissau et du Cap-Vert (PAIGC, ex-parti unique, 45 dputs), le Parti de la rnovation sociale (PRS, de l'ex-prsident Kumba Yala, 35 dputs) et le Parti uni social-dmocrate (PUSD, de l'ex-Premier ministre Francisco Fadul, 17 dputs) ont officiellement paraph devant la presse cet "accord pour la stabilit parlementaire et gouvernementale", destin mettre sur pied un gouvernement de 29 membres. "Conscients de la crise politique dans laquelle est plong le pays, nous PAIGC, PUSD et PRS, avons manifest le dsir de restaurer l'autorit de l'Etat et des institutions dmocratiques pour garantir les conditions de paix sociale et restaurer la crdibilit aussi bien interne qu'externe" du pays, ont-ils affirm dans une dclaration conjointe. L'accord, qui a t remis au prsident Joao Bernardo Vieira, appelle la formation d'un "gouvernement de consensus national" avec un Premier ministre issu du PAIGC, 20 ministres et 8 secrtaires d'Etat. Le PAIGC et le PUSD doivent avoir chacun 40% de membres de cette nouvelle quipe, le PRS 17% et les 3% restants doivent tre des reprsentants des autres partis politiques ainsi que de la socit civile, selon eux. L'objectif vis est "d'assurer une stabilit politique interne et rhabiliter l'image de marque du pays", a notamment dclar une des responsables du PAIGC, Adja Fatu Camara. Le Premier ministre Aristide Gomes a t reu lundi par le prsident Vieira, mais rien n'a filtr de leur entretien. Interrog par la presse sa sortie d'audience, M. Gomes a refus de s'exprimer sur le sujet. "Je ne sais rien", a lanc M. Gomes, un proche du prsident Vieira. Il a t nomm ce poste le 2 novembre 2005 aprs le limogeage de son prdcesseur, Carlos Gomes Junior, prsident du PAIGC, la suite de profonds dsaccords entre le chef de l'Etat et son ex-Premier ministre. Aristide Gomes lui-mme avait t suspendu du PAIGC en mai 2005 pour avoir soutenu la candidature de M. Vieira la prsidentielle de juin-juillet au dtriment du candidat officiel du parti, Malam Bacai Sanha. M. Vieira, qui s'tait prsent en indpendant, a t lu au second tour face M. Sanha. (AFP)

Guine Bissau: l'Union europenne octroie plus de 2,6 milliards de francs CFA au gouvernement Bissau guinen pour la lutte contre les criquets, renforcer l'organisation de la socit civile et construire un pont
07/03/2007 : L'Union europenne (UE) a octroy mercredi plus de 4 millions d'euros la Guine-Bissau pour notamment financer la lutte anti-acridienne et renforcer l'organisation de la socit civile bissau-guinenne, a constat un journaliste de l'AFP. La signature de trois conventions a eu lieu mercredi entre le ministre bissau-guinen des Finances, Victor Mandinga, et le reprsentant de l'Union europenne Bissau, Franco Nulli. La premire convention, d'un million d'euros, est destine renforcer les capacits de la Guine-Bissau dans la lutte anti-acridienne alors que la deuxime, dont le montant n'a pas t prcis, vise aider la socit civile bissau-guinenne mieux s'organiser. Le troisime financement, au montant galement non prcis, va complter un fonds de 35 millions d'euros pour la construction d'un pont sur le fleuve Farim, une cinquantaine de kilomtres au nord de Bissau. Ancienne colonie portugaise indpendante depuis 1974, la Guine-Bissau, souvent confronte une instabilit politique et militaire, est un des Etats les plus pauvres au monde. (AFP)

Guine Bissau: Les prix des carburants ont t revus d'environ 10% la baisse vendredi en Guine-Bissau la suite de la diminution du prix du ptrole sur le march international
09/02/2007 : Les prix des carburants ont t revus d'environ 10% la baisse vendredi en Guine-Bissau la suite de la diminution du prix du ptrole sur le march international, a annonc le gouvernement bissau-guinen dans un communiqu. Le litre de gasoil passe de 525 470 FCFA (0,8 0,7 euro), selon un arrt conjoint du ministre des Finances et du secrtariat l'Energie de la Guine-Bissau. Le ptrole lampant passe de 577 427 FCFA (0,87 0,65 euro), selon la mme source. Par ailleurs, le litre d'essence qui cotait 712 FCFA revient 690 FCFA (1,08 1,05 euro), soit une baisse de moins de 5% pour ce seul produit. Aucune explication officielle n'a t fournie sur cette baisse due, selon une source au ministre bissau-guinen des Finances, la chute des prix du brut sur le march international. Par ailleurs, "toutes les ventes ambulantes de carburant et drivs sont formellement interdites, sauf avec autorisation", a ajout l'arrt ministriel qui ne prcise pas les raisons de cette mesure. Ancienne colonie portugaise indpendante depuis 1974, la Guine-Bissau, souvent confronte une instabilit politique et militaire, est un des Etats les plus pauvres au monde. (AFP)

Guine-Bissau: Le chef des renseignements et son adjoint, accuss "d'avoir facilit" la fuite de l'ancien Premier ministre Carlos Gomes Junior, ont t limogs par le Ministre de l'intrieur
18/01/2007 : Le directeur gnral du service des renseignements de Guine-Bissau et son adjoint ont t limogs jeudi par le ministre de l'Intrieur Dionisio Cabi, a indiqu une source proche de ce service. Il est reproch au chef des renseignements, le colonel Anterro Joao Correia, et son adjoint, Csar de Carvalho, "d'avoir facilit" la fuite de l'ancien Premier ministre Carlos Gomes Junior, rfugi depuis le 11 janvier dans les locaux des Nations unies Bissau, a prcis cette source. "J'ai t accus d'avoir avis Carlos Gomes Junior quelques heures avant la tentative d'arrestation. Cela est faux. J'attends que l'on m'apporte les preuves sur cette accusation gratuite. Je ne suis pas un agent des forces de l'ordre pour me mettre derrire chaque homme politique pour le surveiller", a dclar l'AFP le colonel, visiblement mu. Les autorits reprochent l'ancien Premier ministre d'avoir accus le prsident bissau-guinen Joao Bernardo Vieira d'tre le commanditaire de l'assassinat le 4 janvier de l'ex-chef d'tat major de la marine, l'amiral Mohamed Lamine Sanha. Le prsident Vieira a publiquement rfut mercredi, lors d'une rencontre avec les reprsentants de la communaut musulmane, les accusations profres par Carlos Gomes et a demand justice. Cette affaire est galement l'origine du limogeage la semaine dernire du maire de Bissau Joao Mario Vaz, un proche de l'ancien Premier ministre. (AFP)

Guine Bissau: Don de plus de 1,9 milliards de francs CFA de la Chine la Guine-Bissau pour financer des projets non encore dfinis
04/01/2007 : La Rpublique populaire de Chine a accord un don de quatre millions de dollars la Guine-Bissau, a-t-on appris jeudi de source officielle, au terme d'une visite de 24 heures du ministre chinois des Affaires trangres, Li Zhaoxing, dans ce pays lusophone d'Afrique de l'ouest. Ce don de quatre millions de dollars est destin des projets qui seront ultrieurement dfinis par les parties chinoise et bissau-guinenne, a indiqu le ministre bissau-guinen des Affaires trangres. Mercredi, le diplomate chinois avait rencontr le chef de l'Etat bissau, Joao Bernardo Vieira. Aucune prcision n'a t apporte sur l'entretien entre les deux hommes. M. Zhaoxing, en tourne africaine, a quitt jeudi aprs-midi Bissau pour N'Djamna. Bissau tait la troisime tape de la tourne africaine du diplomate chinois, qui s'est dj rendu au Bnin et en Guine-quatoriale. La Chine, un des premiers partenaires de Bissau, est intresse par les produits de la pche ainsi que par les noix de cajou pour lesquelles Pkin va faire un prt de 60 millions de dollars pour la campagne qui dbutera en mars-avril, avait annonc le ministre bissau-guinen des Affaires trangres. (AFP)


Ajouter
Imprimer        Partager sur : facebook   twitter   google   myspace  
Sénégal Airlines, compagnie aérienne  Le Sénégal   Burkina   Le Mexique   Le Cap Skirring   Dakar Voyages   Le Sénégal   SunofBelize, le site du tourisme et des voyages au Belize